19 avril 2007

Les histoires d'A....

Je ne suis pas spécialement une grande fan des Rita Mistsouko, mais le titre me parle en ce moment. Très étrangement d'ailleurs car je suis sur le point de me marier après 6 ans et demi de hauts et de bas avec le même homme. Or, pendant que je prépare mon mariage avec l'Homme des Cavernes, mon meilleur ami vient de se séparer de ma meilleure amie.

Et ça me tiraille de partout cette affaire.

D'abord parce que leur histoire existe en parallèle de celle que je vis avec l'Homme des Cavernes depuis le début. A vrai dire ils en étaient même les instigateurs au départ. Lui, Meilleur Ami est aussi l'ami d'enfance de l'Homme des Cavernes. Ensemble depuis à peine 1 mois avec Meilleure Amie ils ont monté le coup pour que l'Homme des Cavernes et moi même succombions.

C'était bien vu : 6 ans que ça dure...

Et là, pile entre notre mariage civil et notre mariage religieux dont ils sont témoins tous les deux, papatra, Meilleur Ami quitte Meilleure amie.

Vous allez me dire que c'est pas mes oignons, que mon rôle c'est d'essayer de comprendre, de consoler, et que ça ne remet rien en jeu pour moi.

Ben si figurez-vous.

Parce que ces deux là, j'ai tellement traversé de trucs avec eux que c'était un peu comme une micro-famille à mes yeux.
Quand c'était le bazar dans ma vie, il y avait toujours ces deux là.

J'ai vécu avec eux. Traversé une dépression avec eux. Survécu à la mort de mon ami d'enfance avec eux. Fait face à ma maladie avec eux. Passé le concours de prof des école coachée par eux.

Quand ça allait pas, je me tournais toujours de ce côté là. C'était l'ultime refuge en quelque sorte. Quelque soit la chose à affronter je savais que je pouvais toujours trouver du secour de ce côté là. A telle point que j'avais fini par les considérer comme une sorte d'entitée bicephale bienveillante.

Et là, pof, explosion de mon équipe de choc.

Evidement, on me dira que ça change rien. Meilleure amie est toujours ma meilleure amie. Meilleur ami est toujours mon meilleur ami. Ils m'aiment, je les aime, blablabla....

On peut même dire que j'ai tellement reçu de ces deux là que c'est à moi de leur rendre un peu en étant présente pour eux deux.

Certes. Même qu'en ce moment je suis entrain de prendre l'accent helvéthique tellement je fais la Suisse.

Je prends pas parti. J'essai de me montrer à la fois réconfortante et impartiale. J'essaie même de trouver un bon côté à la chose.
Mais je me sens quand même bigrement désemparée.

Et oui, je sais, c'est assez égoiste de ma part d'oser prétendre que je vis mal leur séparation. Sauf que voilà, c'est le cas, je vis mal leur séparation.

Evidement je me raisonne et j'essai d'agir en adulte. Sauf qu'une partie de moi vit la chose comme si j'avais 5 ans et que mes parents divorçaient. J'en suis au point que j'en voudrai presque à l'Homme des Cavernes de le vivre sereinement.

C'est complètement irrationnel, mais j'ai jamais prétendu que j'étais une fille très rationnelle non plus faut dire.
Voilà, c'est le drame du moment.
Evidement je n'en veux à personne. Manquerait plus que ça ! Mais ça me chamboule tout partout.


Posté par eleanorrigby à 23:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Les histoires d'A....

    Chocolat

    alors et de 1 moi j'aime l'accent helvetique.
    Et de 2 Meilleur ami et Meilleure amie veulent que tu reste helvetique parce qu'on veut pas que tu te sentes le cul entre deux xhaises.
    Donc no panic.
    Bises.

    ps : Ramènes moi du chocolat quand même...

    Posté par Mollette, 24 avril 2007 à 13:47 | | Répondre
Nouveau commentaire