26 avril 2007

Les histoires d'A.... la suite

Aujourd'hui, Meilleur Ami a annoncé à Meilleure Amie qu'il a quelqu'un, ou plutôt quelqu'une depuis 2 semaines....

Est ce que je le savais ? Ben oui.

Mais d'un commun accord avec Meilleur Ami, on avait convenu que c'était à lui de le dire à Meilleure Amie le moment venu.

Le moment est venu.

Pour le moment je n'ai pas encore eu Meilleure Amie au téléphone, mais ce qu'elle en a écrit sur son blog est édifiant.... et était malheureusement prévisible.

Ben oui. Séparée depuis pas un mois d'avec un homme avec qui vous avez vécu 6 ans, il vous apprend qu'il a quelqu'un, vous le prendriez bien ? Moi non. Visiblement elle non plus...

Je la comprends. J'en ai mal pour elle. D'ailleurs, ce soir je vais éviter de l'appeler. Pour ne pas retourner le couteau dans la plaie. Pour la laisser un peu digérer, si tant est que la nouvelle soit digérable. Par lâcheté aussi un peu...

Oui. Parce que pour moi, c'est comme depuis le début de cette affaire, d'un côté j'ai mal pour elle, mais d'un autre, je suis contente pour lui aussi...

Je suis triste qu'elle aille mal, je suis heureuse qu'il aille bien, et ce sont les deux côté d'une même pièce. Alors pour l'humeur du jour, je tire à pile ou face en ce moment. Mais c'est pas simple....

Dans les précédentes ruptures d'amies chères ou d'amis adorés, je n'avais qu'un parti à prendre. J'ignorais ma chance... Je pouvais sans remords couper les ponts avec le largueur ou la largueuse. Analyser son comportement pendant des heures. Médire en toute bonne conscience. Assurer que c'était un ou une pervers au comportement sadique dont on se passerait sans problème. Proposer des exécutions vaudoues.... ect ect

Ben là, non, c'est pas possible. Parce que j'ai beau être absolument navrée pour Meilleure Amie et compatir de toutes mes forces, rien, absolument rien, n'irait me faire considérer Meilleur Ami comme le dernier des salauds.

Exit donc la possibilité des médisances et de rites vaudous. Que me reste-t-il pour consoler Meilleure Amie ? A part lui offrir mon épaule pour pleurer pas grand chose j'en ai peur...

Posté par eleanorrigby à 20:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Les histoires d'A.... la suite

    Truc de fille ?

    N'est-ce pas un truc de fille que de vouloir entendre que l'autre est un salaud/une salope ? Parce que moi, ce n'est pas ce que je voudrais entendre, je crois... Pas envie d'écouter du mal d'une personne que j'aurai aimé pendant une semaine, un mois, un an, un siècle. Et surtout pas par quelqu'un qui n'a qui n'a sans doute qu'une idée faussée de ce qu'était ma relation avec cette personne aimée.
    Moi je suis de ceux qui pense qu'il faut être là pour écouter, qu'il n'y a jamais rien de bon à dire. Il faut seulement savoir écouter. C'est en tout cas ce que je demande à un(e) ami(e).
    Après je suis peut-être un peu bizzard...

    Posté par gibet_b, 26 avril 2007 à 21:35 | | Répondre
  • peut être.....

    ....mais ça fait dur bien les rites vaudous des fois;

    Posté par eleanor, 27 avril 2007 à 08:27 | | Répondre
  • syntaxe

    evidement, je voulais dire du bien.... Serais-ce un lapsus significatif ???

    Posté par eleanor, 27 avril 2007 à 23:52 | | Répondre
Nouveau commentaire